smart solutions for smarter enterprises

Big Data : on se souvient toujours de sa première fois

Big Data : on se souvient toujours de sa première fois…

L’existence sur le marché d’un large choix de solutions proposées par de grands noms du secteur ainsi que le lancement de premières réalisations de grande envergure dont certaines feront l’objet de retours d’expériences lors de la Conférence Big Data Paris 2013 témoignent du changement de statut du « Big Data », de mythe à réalité.
Mais, à l’image des premiers projets décisionnels ou de déploiement d’ERP des années 90, le « Big Data » ne dispose, aujourd’hui, d’aucun cadre industriel de mise en œuvre et ses domaines d’application sont encore loin d’être circonscrits. Si le savoir-faire et les technologies ont atteint un certain niveau de maturité, ce n’est pas encore le cas sur le plan méthodologique. Parmi les autres inconnues figurent les investissements nécessaires et les cas d’usage au-delà des premiers exemples publicisés. Des manques qui expliquent en partie la méfiance de certains et à contrario l’engouement des autres. Alors marketing ou (r)évolution ? Le « Big Data » ne laisse pas indifférent. Une raison simple : l’épée de Damoclès qui pèse sur la capacité de l’entreprise à ne plus être en mesure de faire face au déluge inexorable de données. D’ailleurs, pour ceux qui ne s’en seraient pas encore rendu compte, l’entreprise a déjà plus que les pieds dans l’eau.

En savoir plus : on se souvient toujours de sa première fois…

Be Sociable, Share!
Laisser une réponse

*