smart solutions for smarter enterprises

Références Industrialisation

Les références de Sentelis en industrialisation

Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. (Mark Twain)

A chaque question, sa réponse personnalisée.

ENVIE D’EN SAVOIR + ? Cliquez sur la question.

+ Quel est le secret pour Big Data-iser son système d’information en moins de 12 mois ?

Grand Groupe d’Assurance

La problématique : Dans la continuité d’une mission de cadrage démontrant l’intérêt de l’architecture 3.0 que nous promouvons pour répondre aux nouveaux enjeux digitaux et ponctuée par la démonstration de sa viabilité (POCs) et de l’opérationnalité du modèle architectural, la Direction Technique nous sollicite pour concevoir, construire et mettre en production son architecture « data Centric ».

Notre solution : Nous proposons et obtenons la mise en place, en mode co-construction pour garantir la montée en compétence des ressources internes et leur autonomie progressive, d’un socle big data industriel pour motoriser cette architecture centrée donnée en prenant des engagements forts sur ces capacités en termes de :

  • profondeur d’exploitation : multi-usage, multi-tenant capable de concentrer les données métier multi-facettes
  • largeur d’usages : support d’usages opérationnels et décisionnels
  • évolutivité : support sans remise en cause de l’architecture d’un catalogue de fonctions croissant et rythmé selon les besoins d’usage
  • utilisabilité et d’actionnabilité : utilisation par des acteurs non spécialistes du domaine: harmonisation des pratiques de développements, patterns d’utilisation, atelier de développement
  • exploitabilité : exploitation par les acteurs de production usuels : automatisation des installations du socle, intégration dans les outils d’exploitation, développement
  • robustesse : conformité aux attentes métiers en termes de DIMA, PDMA et PRA
  • sécurité : juste niveau de sécurité, de confidentialité, de cloisonnement des données versus les directives de gouvernance des données

Palier 1 : lancement des études de sourcing logiciel du futur socle. La stack Big Data retenue en fin d’étude est constituée des composants RabbitMQ, Hive, Hbase, Spark, Solr, Impala, le tout porté par la distribution Cloudera.

Palier 2 : lancement de la phase de build du socle avec en priorité :

  • la construction de la vision d’architecture détaillée modèle logique, physique, infrastructure
  • le développement de l’atelier de développement logiciel pour les projets d’usage, des procédures d’intégration continue: eclipse, subversion, maven, jenkins, rundeck
  • l’automatisation du processus de déploiement du socle technique: Satellite, chef…
  • le développement des premiers patterns motorisant la branche batch layer d’une Architecture lambda : ingestion de masse
  • les tests de performances et robustesse

Palier 3 : mise à disposition du premier cluster de production permettant à la production de faire ses premiers tests de fonctionnement.

  • développement des patterns complémentaires permettant de motoriser la branche speed layer d’une architecture lambda.
  • développement de moyens de diagnostic technique : Rsyslog, logstash, Elacticsearch, kibana

Palier 4 : mise en production de la première application de type vision 360° et activation de la phase de RUN (production & exploitation) du socle avec une organisation dédiée et des processus adaptés en regard des spécificités de la technologie.

Palier 5 : mise en production de deux nouveaux usages permettant d’éprouver définitivement les fonctions de batch layer : ingestion, stockage, indexation, production de vues métier et de recherche de données dans le lac de données.

Palier 6 : déploiement en production d’une seconde application vision 360 sur une population d’utilisation plus large et utilisant pleinement les fonctions de speed layer (architecture lambda) du socle.

+ Comment construire un socle SOA industriel sur une technologie de nouvelle génération ?

Mutuelle d’assurance

La problématique : le directeur d’un des projets majeurs d’un grand programme de transformation du Système d’information doit sécuriser la mise en place d’un socle de médiation basée sur la nouvelle suite SOA d’un éditeur logiciel majeur. Il sollicite les acteurs traditionnels du marché et Sentelis, sachant que les ressources expertes sur le sujet sont rares et difficilement mobilisables par rapport à son calendrier serré. Il souhaite que le socle méthodologique et technologique soit co-construit avec des ressources internes et qu’il permette d’atteindre un niveau de productivité élevé pour la mise en place de services de médiation, tant en mode question/réponse qu’en mode publication/souscription.

Notre solution : Fort de notre expérience sur d’autres plateformes SOA, nous décidons de réaliser une preuve-du-concept pour valider notre capacité à industrialiser la technologie retenue.

Nous présentons notre offre et sommes retenu. Point fort de notre proposition :

  • La maîtrise de l’industrialisation de socle SOA
  • La dissociation entre une équipe pour l’édition du socle et une équipe pour le développement des médiations
  • La co-construction basée sur des points de collaboration toutes les 2 semaines avec les architectes clients
  • La mise en place d’une plateforme collaborative hébergée dans le ‘cloud’ permettant l’accès en temps réel à l’équipe EDITION Socle et le partage des informations clés sans latence
  • Le pragmatisme du plan projet
  • Les livrables couvrant les Produits (méthode d’ingénierie, manuel de développement et d’administration, guide d’installation, application blanche, modèle de document, cursus de formation des intégrateurs, script d’automatisation…), la Gouvernance (processus, matrice des rôles et responsabilités, outils de pilotage et suivi…) et les Services d’accompagnement au projet (offre de services, support de communication projet …)
  • L’intégration de l’expertise Editeur

Le résultat obtenu : nous livrons une première version du socle, formons les premières ressources clients aux développements de médiation et mettons en place les éléments de gouvernance nécessaires et suffisants pour traiter les premiers besoins des projets dans une logique centre de services.

Les premières médiations sortent de la « chaîne de production ». Les tests de performances et de haute disponibilité sont conduits, la préparation des environnements de production est lancée et les procédures d’exploitation formalisées pour la mise en production.

+ Quelle stratégie d’industrialisation du SI pour héberger des activités métiers partenaires ?

Mutuelle d’Assurance

La problématique : La direction du programme de transformation du SI souhaite rationaliser et industrialiser certains des composants majeurs du SI afin de faciliter leur mutualisation avec des partenaires métier ou leur utilisation dans un contexte de gestion pour compte.
Nous sommes missionnés pour piloter la cellule d’architecture transverse en charge de l’élaboration d’un guide de règles et recommandations d’architecture SI pour préparer cette évolution.

Notre solution :Nous décidons de conduire l’étude sous plusieurs angles :

  • Analyse des cas actuels de mutualisation de SI et de gestion pour compte, avec identification des forces et faiblesses d’un point de vue SI
  • Recueil des exigences métier types propres au contexte de mutualisation de SI ou de gestion pour compte, lorsque ces exigences ont un impact direct sur le SI
  • Elaboration d’un ensemble de règles et recommandations d’architecture SI répondant aux exigences ci-dessus, sous les aspects Produits, Services et Gouvernance

Le résultat obtenu : Nous délivrons une note de synthèse qui formalise un ensemble de règles d’architecture SI :

  • Produits : quels composants doivent pouvoir être adaptés à un usage particulier de mutualisation SI ou de gestion pour compte ?
  • Services : comment permettre de personnaliser l’offre de service pour un usage particulier, à partir d’une offre de service standard ?
  • Gouvernance : que faut-il renforcer dans les dispositifs actuels de coordination et pilotage du cycle de vie des composants SI mutualisés ou utilisés en gestion pour compte ?

Ces règles d’architecture permettront aux équipes en charge des différents projets du programme de transformation de concevoir des composants SI plus industriels et plus agiles à la fois, capables de s’adapter de façon efficiente aux nouveaux usages des principaux composants du SI.